OBJECTIFS


1. Objectifs généraux


Longtemps, la culture a été réduite à un ensemble de pratiques artistiques. De ce fait, sa prise en compte dans le développement économique était occultée. Dans les pays en voie de développement, la situation est préoccupante : la culture n'est que rarement considérée comme essentielle : « la culture est donc sacrifiée au mythe de l'économie en oubliant qu'il ne peut pas y avoir de développement économique réussi sans prise en compte et sans intégration de la dimension culturelle dans le développement ».

Face à cette situation qui perdure, il importe pour les apprenants de débattre de ces problèmes et d'appréhender la prise en compte de la culture dans le développement économique de leur pays.


2. Objectifs spécifiques.


L'apprenant à la fin de sa formation, devra entre autres se familiariser avec :

- les concepts de «  culture » et de  « développement »

- l'évolution de la prise en compte des facteurs culturels dans les stratégies de développement des institutions supra nationales : historique

- perspectives et propositions pour la prise en compte de la dimension culturelle dans les programmes de développement


3. PLAN D'INTERVENTION


PARTIE I. CULTURE ET DEVELOPPEMENT : DYNAMIQUE, INTERACTIONS ; ENJEUX.


PARTIE II. EVOLUTION ET PERSPECTIVES DE L'APPROCHE CULTURELLE DANS LES STRATEGIES INTERNATIONALES DE DEVELOPPEMENT


La culture est au coeur du développement. Comme l'a montré l'échec des projets menés depuis les années 1970, le développement n'est pas synonyme de la seule croissance économique. Il est un moyen d'accéder à une existence intellectuelle, affective, morale et spirituelle satisfaisante : comme tel le développement est indivisible de la culture. Le renforcement de la prise en compte de la culture dans les projets de développement durable est un objectif qui a débuté dans le cadre de la Décennie mondiale pour le développement culturel (1988-1998). Depuis, des progrès ont été accomplis grâce à un cadre normatif d'ensemble et des outils de démonstration : statistiques culturelles, inventaires, cartographie nationale et régionale des ressources culturelles.
Le défi à relever est de convaincre décideurs politiques et acteurs sociaux locaux, nationaux et internationaux, d'intégrer les principes de la diversité culturelle et les valeurs du pluralisme culturel dans l'ensemble des politiques, mécanismes et pratiques publiques, via notamment des partenariats public/privé.
Il s'agit d'ancrer la culture dans toutes les politiques de développement, qu'elles concernent l'éducation, les sciences, la communication, la santé, l'environnement, le tourisme et de soutenir le développement du secteur culturel par le biais des industries créatives : ainsi, en contribuant à l'atténuation de la pauvreté, la culture est-elle un atout pour la cohésion sociale.
En en 2000 à New York par 193 États membres de l'ONU, et au moins 23 organisations internationales se sont fixés huit Objectifs du millénaire pour le développement (OMD, Millennium Development Goals, MDG, en anglais) à atteindre pour 2015. Ce séminaire thématique portant sur la Culture et les Objectifs du millénaire pour le développement est organisé en deux sections. La première porte sur la connaissance de ces huit objectifs. La seconde tente de montrer comment la Culture peut contribuer à l'atteinte de ces objectifs.

Quelle que soit la taille d'une entreprise, l'équation financière à résoudre est toujours la même : il faut trouver les ressources permettant de faire face aux besoins. Mais si les petites, voire les moyennes entreprises ont surtout recours aux établissements de crédit, les grandes entreprises ont la possibilité de se tourner vers les marchés financiers pour faire appel public à l'épargne.
Les possibilités de financement externe des entreprises se présentent en 3 groupes principaux :

  • appel privé aux actionnaires
  • appel aux salariés

Fonds propres :

  • émission d'actions en bourse
  • primes et subvention
  • apport d'associés en compte - courant

Quasi fonds propres :

  • émission d'emprunts convertibles
  • émission d'OBSA (obligations à bon de souscription d'actions)
  • Emprunt auprès des banques

Endettement :

  • Contrat de crédit - bail
  • Emission d'emprunts obligataires
  • Emission de billets de trésorerie


Les financements en italique correspondent à des appels publics à l'épargne et donc à des interventions sur le marché financier par émission de titres.